musiCONSEILS - Vent & classique

Choisir une clarinetteChoisir une clarinette

La clarinette fut inventée à Nuremberg par Yohann Christoph Denner, dans les toutes premières années du XVIIIe siècle. Elle fut ainsi baptisée car sa sonorité s’apparentait à celle du clarino, une trompette aiguë alors fort répandue. Elle est ainsi devenue le premier instrument à anche à disposer d’une perce cylindrique et non conique.

Puis un certain Heinrich Bärman eut l’idée géniale de retourner le bec afin de positionner l’anche sur la lèvre inférieure, un principe immédiatement adopté par le Conservatoire de Paris avant de se répandre dans le monde entier. Les innovations et autres avatars se sont alors multipliés : ajout de trous, de clefs, du système Boehm, bref, de quoi étendre sa tessiture jusqu’aux trois octaves et quelques que permet l’instrument actuel.

Dans la famille des instruments à vent, et plus particulièrement des bois, la clarinette occupe une place de choix auprès du grand public car on la trouve dans d’innombrables styles musicaux : classique, jazz, variété… Sans compter que sa technique de jeu, assez proche de celle du saxophone, permet de passer sans difficultés majeures d’un instrument à l’autre. De surcroît, et toutes proportions gardées, la clarinette se montre plutôt facile à aborder, du moins peu ingrate car elle apporte des résultats sonores satisfaisants assez rapidement.

On a fabriqué des clarinettes dans pratiquement tous les matériaux ! Le bois bien sûr, mais aussi divers plastiques, métaux, résine (ABS ou Duralene), j’en passe et des plus étonnants. Même si c'est l'ébène, ce bois dur et résistant, qu’on trouve le plus souvent sur les instruments de qualité.

Sur les modèles d’étude, on rencontre surtout du bois de grenadille à la dureté proche de celle de l’ébène, de couleur brun rouge et veiné de noir (ce qui explique qu’on l’appelle abusivement ébène rouge), du plastique et de la résine. En comprenant bien que ces deux derniers matériaux se montrent bien moins sensibles (pour ne pas dire : pas du tout) à l’hygrométrie et à la température ambiantes. En revanche, ils délivrent un son moins chaleureux que le bois.

Voir les clarinettes

Quel type de clarinette choisir ?

Dans la famille des clarinettes, on trouve plus d'une douzaine de modèles différents (certains évidemment fort peu usités) : alto, contralto, basse et autres sopranino. Des modèles aux usages, et au répertoire, pour le moins singulier, qui ne devraient concerner que les instrumentistes avertis et en aucun cas le débutant.

En effet, ce dernier se verra conseiller par la quasi-totalité des professeurs la clarinette soprano, et en Si bémol (car elle existe dans d'autres tonalités pour, là encore, des usages bien spécifiques).

Longtemps réservée à l’orchestre, la clarinette basse est sortie de l’ombre au XXe siècle en devenant instrument soliste, notamment dans la musique contemporaine mais aussi en jazz. A priori, rien n’interdit aujourd’hui de commencer directement par la clarinette basse sans passer par la soprano (sauf les enfants,  bien sûr), même si cela reste l'exception.

A l’image de la clarinette soprano, elle comprend un corps en bois, formé de deux parties. En revanche, en lieu et place du barillet, on trouve un bocal, généralement de maillechort, qui permet d’ajuster l’accordage le cas échéant et, de façon plus anecdotique, de jouer assis grâce à sa courbure. On notera par ailleurs que les modèles d’étude ne comportent qu’une seule clé de registre à l’image des soprano, pour deux sur les modèles haut de gamme.

De surcroît, la clarinette basse comporte un pavillon, à l’image des cuivres, fait de laiton. Des ajouts qui en font, fort logiquement, un instrument plus coûteux qu’une clarinette soprano.

Voir les clarinettes
  • La clarinette en détails

    La clarinette en détails

Le débutant

Avant toute chose, et si cela n'est pas déjà fait,  prenez soin de lire attentivement notre guide Débuter un instrument à vent qui saura vous apporter de nombreuses réponses aux questions que vous vous posez. Vous y trouverez également de précieux conseils sur l'achat pour un enfant, la définition d'un budget raisonnable, la nécessité de prendre des cours ou non, etc.
  • La clarinette en détails

    La clarinette en détails

Quel budget ?

Pour une clarinette d'étude, il semble judicieux d' investir entre 250 et 400 € au maximum. D’abord, et c’est cruel de l'affirmer ainsi, il y a fort peu de probabilités que vous goûtiez la différence ! De surcroît, comprenez que ce n’est qu’après de longs mois d’apprentissage que vous serez en mesure de choisir un instrument qui convient parfaitement à votre jeu, à votre technique, à votre style de musique. Il sera alors bien temps d’investir dans un modèle plus sérieux.
  • La clarinette en détails

    La clarinette en détails

Le clarinettiste confirmé

Si vous avez dépassé le stade du débutant et souhaitez vous offrir une deuxième clarinette après de nombreux mois ou années d’étude assidue, prenez en compte votre expérience. Essayez toutes sortes de modèles différents, des matériaux et des finitions variés, des becs diversifiés, en tâchant d’oublier les habitudes issues de votre clarinette précédente.

Comme toujours, privilégiez le confort de jeu mais cette fois, prêtez une attention plus grande aux aspects techniques de l’instrument ; la nécessité d’une embouchure parfaitement adaptée à votre morphologie, un son davantage conforme à vos goûts musicaux, un clétage hautement performant. A la recherche de la clarinette de vos rêves, vous saurez tirer profit de ces quelques rappels techniques et autres bons conseils. 
  • La clarinette en détails

    La clarinette en détails

Le corps de la clarinette

Une clarinette soprano comporte deux corps, main droite et main gauche, un pavillon et un barillet, plus un bec qu’on appelle également embouchure qui est le support de l’anche qui, en vibrant produit le son de l'instrument.

Ces deux corps sont en fait des cylindres, ou à peu près, percés et dont les trous sont bouchés par les doigts du musicien, certes, mais aussi par des tampons articulés par des clés ou des touches. Ce sont ces corps qui supportent le clétage, la « plomberie » nécessaire à l’obturation des trous de la clarinette.

Le barillet, ce petit cylindre placé sur le corps supérieur, juste avant le bec, est une invention somme toute récente qui permet surtout d’ajuster le diapason de l’instrument, offrant ainsi un accordage fin selon qu’il se montre plus ou moins long. Ce qui s’avère bien pratique si ce n’est qu’il présente une fâcheuse tendance à récolter un maximum de condensation, provoquant ainsi une fatigue prématurée de sa jointure s’il n’est pas entretenu soigneusement après chaque séance de travail.

Le pavillon, autrement dit l’extrémité de l’instrument par laquelle l’air, et donc le son, est expulsé, apporte sa participation au registre de la clarinette puisque c’est lui qui produira les notes les plus graves de l’instrument.

Les parties métalliques de l’instrument sont relativement importantes puisqu'on trouve jusqu'à vingt-deux éléments mobiles, sans compter les axes et autres ressorts. des pièces extrêmement sollicitées donc, le plus souvent en maillechort, parfois nickelé ou chromé. 
  • La clarinette en détails

    La clarinette en détails

L'embouchure, ou bec

L’embouchure, ou si vous préférez le bec, produit le son et porte l’anche comme la ligature qui fixe cette dernière. Ce bec étant le plus souvent en ébonite (comme les téléphones de nos grands-mères), rarement en d’autres matériaux même si on trouve des modèles en métal (surtout en jazz), en verre et même en ivoire. Evidemment, les clarinettes d’entrée de gamme peuvent quelquefois comporter un bec en plastique.

Il existe toutes sortes de becs qui se distinguent principalement par leur dimension (longueur de la table) et leur ouverture (hauteur de flèche de l'anche); ce qui conduira à un choix différent d’anche puisque plus le bec présente une grande ouverture, plus l’anche devra être souple ; la réciproque vaut également avec une anche dure sur un bec plus fermé. Un choix de bec qui réclame une longue pratique et une connaissance approfondie de l’instrument. D’autant qu’il s’agit de goût, d’habitude, de confort, autant d’éléments éminemment subjectifs tout comme la forme de vos lèvres et de vos dents qui devront entrer en ligne de compte. 

Il n’est donc pas forcément simple de choisir le bec idéal même si le débutant aura tout intérêt à ne pas se singulariser et à opter pour un modèle standard qui n’exige ni puissance ni techniques particulières; de préférence, un bec relativement fermé qui facilitera le jeu et occasionnera moins de problème de justesse. Par ailleurs, comme pour l’instrument lui-même, si vous veniez à changer de bec, ne surdimensionnez pas votre achat et gardez-vous d’un  modèle que vous ne sauriez maîtriser.

Cela dit, les clarinettes d’étude ne comportent pas forcément un bec de très bonne qualité et s’il est une pièce à changer relativement rapidement, en fonction de vos moyens budgétaires, c’est bien cette embouchure qui, adaptée à votre morphologie d’une part et à votre technique de jeu d’autre part, améliorera sensiblement et votre confort et vos résultats sonores.

Comme il existe de fortes probabilités que vous démarriez la clarinette avec un professeur, et si d’aventure vous souhaitiez changer de bec, faites-lui évidemment confiance dans ce qu’il vous préconise. Ce n’est qu’après une pratique plus ou moins longue que vous serez apte à choisir vous-même le modèle parfait pour la conformation de votre bouche et votre style de musique. 

Voir le bec clarinette
  • La clarinette en détails

    La clarinette en détails

L'anche

Comme chacun sait, c’est l’anche qui, en vibrant, modifie la colonne d’air qui circule dans le conduit de la clarinette. C’est dire son importance dans la qualité finale du son émis par l’instrument ! Jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, époque de son industrialisation, chaque musicien taillait lui-même ses anches, à la main, avec un résultat plus ou moins probant selon son habileté. Curieusement, depuis la nuit des temps, c’est toujours le même matériau qui est utilisé, un roseau typique des régions méditerranéennes, qu’on connaît sous l’appellation « canne de Provence » ou, plus scientifiquement, arundo donax.

L’anche est donc une lame de roseau de canne, coupée très fine, qui sous l’action du souffle du musicien, entre en vibration et produit le son. Les anches existent en différentes duretés, généralement échelonnées entre 1 et 5 ; en comprenant qu’une anche plus souple se montre plus facile à faire vibrer mais offre une qualité sonore moindre notamment dans le registre aigu de l’instrument. Ce qui en langage pratique signifie qu’une anche de 3 ou de 3,5 (médium) conviendra dans la plupart des cas. Matériau éminemment naturel, le roseau s’usera plus ou moins vite selon votre façon de jouer mais surtout de son entretien. Avec une durée de vie de 20 à 30 heures en moyenne.

Une anche est fixée au bec de la clarinette par une ligature qui est tout simplement un cerclage métallique, généralement de maillechort, argenté ou nickelé.
 
Voir l'anche pour clarinette
  • La clarinette en détails

    La clarinette en détails

Les tampons

Les tampons qui bouchent les trous de la clarinette via les clefs, sont généralement en carton et en feutre recouverts de baudruche, mais on en trouve également en cuir, en liège, et même en Goretex, selon la qualité de l’instrument ; et surtout en fonction du prix ! 

De toute façon, même si cela varie avec le nombre d’heures de pratique, ces tampons devront être changés tous les deux ou trois ans car, usés, ils n’assureront plus l’étanchéité nécessaire.

Les tampons en liège se montrent  idéaux si ce n’est qu’ils présentent une légère faiblesse à l’humidité. Une humidité qui détendra immanquablement leur revêtement , diminuant alors leur étanchéité. Quoiqu'il en soit, la clarinette n'aime guère l'humidité en général, qu'elle provienne du milieu ambiant ou de vous-même, et nécessite un nettoyage, même sommaire, après chaque séance.

Il est à cet égard conseillé de placer votre clarinette sur un support vertical, contribuant ainsi à l'élimination de l'excès d'humidité.
  • La clarinette en détails

    La clarinette en détails